08 juin 2009

Passer à Mac ? Etonnement.

Eh oui ! Après de très nombreuses années sur Windows, je tente un petit peu de Mac OSX. L'idée c'est que je voulais faire un petit peu de dev sur iPhone et que la seule solution pour le moment est d'utiliser le kit de développement Mac (SDK) qui tourne uniquement sur Mac (ce qui n'est pas très fair play, soi dit en passant).

Je me suis donc dit, faisons un peu de Hackintosh (installer Mac OS sur un PC, parfois en multi-boot. Cf le site dans OSX86), cela devrait suffire. Mon pauvre PC portable de boulot, un DELL D610 a bel et bien été transformé en Mac par d'autres, et brillamment en plus.


J'en parle donc à mon chef, au boulot, et celui me répond de ne pas passer de temps la dessus (Hackintosh = 3 j perdus au bas mot avec mon PC d'après ce que j'ai pu lire) mais plutôt d'acheter un petit Mac. Il est sympa mon chef (Et il s'appelle Olaf, c'est pas fou ça ?)

Je vais alors sur le Refurb de Mac et je trouve un petit Macbook à 700€, 2G de RAM, 2GHz, Core2Duo. En 5j il est livré. Ouvert, un petit rapport d'étonnement s"impose !

Ce que j'aime :

  • Il se lance ultra vite après une mise en veille (capot fermé) car il sauvegarde en ram mais il sauvegarde aussi sur le disque dur ce qui lui évite de crasher complètement s'il n'a plus d'énergie du tout pendant la veille (qui consomme un petit peu).
  • Il est joli
  • Il est livré avec plein de logiciels
  • Il plante vraiment très très peu, c'est un vrai bonheur
  • Le trackpad multitouch est tout simplement génial. Je ne touche plus jamais à un ascenseur de fenêtre par exemple.
  • Le système est simple comme tout. Au début on ressent un manque de "configurabilité" mais on comprend vite que la ligne de commande Unix remplace tout ça. Et d'ailleurs cet Unix intégré, c'est bien pratique aussi quand on fait du développement. Avec un émulateur en plus (comme Parallels par exemple), on peut faire tourner les 3 systèmes : Windows, MacOS et Unix. 


Ce que je n'aime pas :

  • Impossible de m'habituer au cmd (pomme) + tab Mac (ctrl+tab Windows). Sur Windows il me permettait de faire du MRU (most recently used) avec les applications sans souci. Sur MacOS par contre, il fonctionne bien entre applications, mais pas du tout entre fenêtres d'une même application (par exemple 2 documents words ouverts). Pour passer d'une fenêtre à l'autre, ce n'est pas du tout intuitif (déjà il faut être conscient que c'est la même appli...), il faut faire cmd (pomme) + `(sous le £) ! Mais en plus, si on utilise cmd+tab, on ne sais pas à chaque fois sur laquelle des fenêtre d'une application on va tomber ! Ouille. Cerise sur le gateau, si on iconise (appui sur le puce orange en haut à gauche d'une fenêtre) une fenêtre ou qu'elle se trouve dans un autre espace ("spaces"), cette fenêtre aura le très mauvais goût de ne pas vouloir apparaitre si on fait cmd+tab !! Horripilant !
  • L'installation des logiciels est variable. Parfois il faut glisser le .dmg dans le dossier applications (ou c'est expliqué, ou c'est dessiné, ou alors rien, il faut le deviner). D'autres fois un installeur apparait comme sur Windows (et on a alors peur de ne pas savoir comment désinstaller). A chaque fois en tout cas, une sorte de périphérique amovible apparait sur le bureau et ne s'enlève pas tout seul, il faut l'éjecter. Je n'en comprends ni l'utilité, ni le sens (y a t il une métaphore que je devrait comprendre ?).
  • On trouve bien plus difficilement des logiciel gratuits / open source pour toutes les tâches particulières (conversion de vidéo par exemple ou bien compression de fichiers powerpoint...). Parfois ils n'existent tout simplement pas, souvent ils sont payants (pas forcément cher mais je n'aime pas cet esprit). On voit pas mal d'utilitaires pour 10 ou 20€, maintenus par des développeurs qui sous windows auraient été bénévoles.
  • Les caractères un peu spéciaux comme [, { ou | par exemple, qu'on utilise régulièrement si on développe un peu sont carrément absent des signes lisible sur le clavier ! Il faut alors savoir que pipe "|' c'est alt + maj + l par exemple. Je ne m'y fais pas. Je ne dois pas assez programmer pour me les mettre dans les doigts.
  • Le finder (l'explorateur de fichier sous Windows) a une organisation des dossiers extrêmement déroutante. En effet ils sont classés par ordre alphabétique comme de simples fichiers ce qui fait que si on souhaite les voir en premier (ce qui est bien pratique pour naviguer en profondeur rapidement mais aussi pour avoir une idée de l'arborescence du premier coup d'oeil), il faut penser à les préfixer avec des symboles comme "_" par exemple. Sinon, ils seront mélangés aux fichiers. Le déplacement de fichiers avec couper/Coller semble impossible, on ne peux apparemment le faire qu'en glisser déplacer, ce qui est très délicat si on doit parcourir plusieurs niveaux d'arborescence. 
Bon, je termine ce billet plus de 2 ans après ma migration et cela n'a pas pris une ride : j'ai toujours les même ressentis. Je suis souvent agacé par la fermeture d'Apple (avec son AppStore, iTunes, ses SSD obligatoirement achetés chez eux, etc) et en même temps je ne me lasse pas de mon Mac (qui est un MacBook Pro core i7, 4Go maintenant) qui est beau, pro, rapide et pratique. De temps en temps je lance Parallels pour certains utilitaires introuvables sur Mac. Et je ne me fais pas à ce foutu pomme + tab !

Aucun commentaire: