02 octobre 2019

Whirlpool AWZ9478 ne chauffe plus



Aujourd'hui une réparation supplémentaire de mon sèche linge Whirlpool. En effet c'est déjà la 3ème réparation en 4 ans et ça commence un petit peu à me lasser. Le fait est que j'ai été regarder le prix des lave linges neufs (500€ environ) et me renseigner sur les nouvelles technologies existantes (pompe à chaleur particulièrement) et tout ça ne me donne pas envie... Alors je suis reparti dans une réparation tout en me disant que je ne voulais pas investir grand chose de plus dans ce modèle qui a maintenant 10 ans et qui lache un peu de partout malgré un très bon état visuel à l'extérieur comme à l'intérieur.

Mon Sèche linge AWZ9478 en diagnostic, à coeur ouvert !

Pour résumer, la première panne de 2016 était la courroie. Pièce pas chère (13€) donc mais un peu galère à changer. En 2017, c'est la pompe de vidange qui est tombée en panne (pièce  + port = 43€). Diagnostic et réparation simples. Mais à nouveau besoin de descendre le sèche linge de dessus la lave linge et de la garder plusieurs jours en bas pour le diagnostic, l'attente de livraison de la pièce et la réparation elle même. Et pour finir en 2019, sujet de cet article, panne de chauffage...

Alors pour commencer, comme je suis habitué à démonter cet appareil et que tout est déjà en photos avec des annotations sur ma première réparation détaillée, j'explique sans photos le démontage. On enlève le haut du sèche linge puis la face arrière (attention à ne pas se couper avec la tôle.). Beaucoup de vis mais avec une visseuse ces vraiment très rapide. Je met le fond directement au dessus la machine pour ne pas avoir à démonter l'arrivée du 220V.

Je vais directement aux resistances chauffante puisque le linge reste froid et que visiblement ça ne chauffe plus ça semble une cause probable.

Le module de chauffe complet
Ouverture du module de chauffe par 4 vis (on voit les résistances de chauffe = sortes de ressorts)
Et effectivement quand on sort la pièce de derrière, on trouve des traces d'amorçage (étincelles) sur un des Klixons (thermostat de sécurité) et un isolant fondu. Clairement cet amorçage est dû à la quantité de fibres présentes partout dans les résistances et les Klixons. J'ai enlevé des tonnes de bouloches. Normal pour un sèche linge vieux de 10 ans.

En ouvrant plus on aperçoit les Klixons et la sonde de température

Sur le Klixon au fil blanc on voit à droite que l'isolant à fondu
Je pourrais peut être remplacer le manchon isolant la cosse, tester le Klixon (mais il est serti, donc galère à remplacer et il n'est pas réarmable) mais je ne sais pas où trouver un manchon comme ça qui résiste à des grandes chaleurs (les résistances chauffantes sont tout à coté). Alors par curiosité je regarde le prix de la pièce complète et je le trouve à 33,90€ sur le site jeremplace.com (ailleurs j'ai pu le voir à bien plus cher souvent, 80€ par exemple). Avec le port ça me revient à 40€ donc je prends.

J'avais fait une réparation de fortune avec une gaine thermo mais je n'avais pas confiance
Après quelques jours d'attente, j'installe la pièce neuve et là, pas de chance, ça chauffe un peu mais pas assez. Apparemment quelques secondes seulement de temps en temps.

Et c'est là que la galère commence. En gros, assez agacé par le fait que ce soit la 3ème panne sur ce vieux sèche linge et que je viens peut être d'acheter une pièce pour rien, j'incrimine la carte de commande (le programmateur) et en particulier ses relais.

Ces pièces (les relais) fonctionnent de façon très simples, on les entend (ça "claque") ouvrir et fermer le contact vers les résistances chauffantes donc je me dis (bêtement) qu'il me suffit d'alimenter leur électroaimant en 12V (ORON 62RL, 12V) pour entendre s'il claquent ou non . Le connecteur 3 pins (photo ci-dessous) se branche aux 3 cables qui mènent aux résistances chauffantes, du coup les relais autour sont faciles à identifier.

La carte de commande. Les 3 rectangles blanc crème en haut (dont un porte une étiquette) sont les 3 relais de commande des résistances chauffantes du sèche linge.

Je règle donc mon alimentation sur 12V et j'y vais directement (sans dessouder, sur la carte): j'alimente chaque bobine de relais une à une et j'écoute (j'étais énervé...).

C'est le prototype même de la mesure qui donne des résultats trompeurs (parce que c'est n'importe quoi) : 2 relais semblent "coller" (entrainer l'interrupteur) et un pas. On pourrait se dire que cela veut dire que j'ai trouvé la panne : un des relais ne colle pas. C'est sans compter ma méfiance qui m'a fait recommencer les mesures plusieurs fois. Et là on obtient des résultats de plus en plus mauvais : à la fin plus aucun relais ne colle du tout. Hum. Mesure destructive ? Eh oui ! Car l'alimentation d'un bobine de relais se fait habituellement via un peu d'électronique (dans ce cas un transistor) qui est sensible à la décharge de la bobine du relais. En effet la bobine est une self/inductance et quand on arrête de l'alimenter (quand la commande demande de d'arrêter la résistance chauffante donc), il faut bien la décharger quelque part, et surtout pas via la sortie du transistor de commande (ce qui serait destructeur, au moins à la longue). On ajoute alors classiquement dans les montage de commande de relais ce qu'on appelle une diode roue libre.

Principe d'une diode roue libre : elle décharge la bobine quand on arrête de l'alimenter

La diode de roue libre doit être alimentée par la bobine lors de la décharge mais surtout pas par l'alimentation, sinon on fait face à une court-circuit franc (à moins d'avoir intercalé une résistance dans le montage, ce que je n'avais pas fait non plus évidemment...). Dans mon cas je n'ai pas fait attention à cette diode et j'ai donc alimenté les bobine dans n'importe quel sens. A ma première mesure j'ai eu bon pour 2 relais sur 3. J'ai donc claqué une diode de roue libre. Lors des mesures suivantes, voyant que je n'avais plus le même résultat j'ai tout retesté jusqu'à les faire claquer toutes. Et du coup, elles se sont mises en court-circuit franc. Les diodes de roue libres ont donc toutes court-circuitées les bobines et plus aucune n'a ensuite voulu fonctionner. Super...

Tout ça pour dire : attention, toujours réfléchir avant d'agir et au pire utiliser une résistance en série... Bref, pour en avoir le coeur net j'ai fini par dessouder les 3 relais. Sur une carte électronique à 2 faces ça a fait sauter quelques pistes, galère. Tout ça pour à la fin pouvoir tester ces relais qui fonctionnaient parfaitement...

On voit les emplacement de 2 des 3 diodes de roue libre à gauche des relais. Elle sont donc dessoudées mais pas encore remplacées par des neuves.

J'en ai quand même profité aussi pour vérifier que les relais n'étaient pas "charbonnés" c'est à dire que les étincelles produites par l'ouverture et la fermeture du circuit de puissance ai pu ajouter une couche un peu isolante sur le contact. Il faut pour ça alimenter la bobine et mesure à l'ohmmètre la résistance du contact. Pour les 3 relais j'ai obtenu des valeurs normales (proche de 0, ohm).


J'ai donc du remplacer les diodes par ce que j'avais (n'importe quelle diode fait l'affaire, une 1N4148 par exemple) alors que c'est un montage CMS donc j'ai du utiliser mon microscope pour y arriver. Sans parler des pistes que j'ai remplacé par du fil. Bref, au résultat les relais fonctionnent à nouveau (ouf) mais pas le chauffage efficace.

les fils (verts) que j'ai du souder pour remplacer les pistes abimées.
Vous allez me dire, mais après tout, pourquoi ne pas avoir remplacé cette carte de commande (appelée parfois platine puissance ref 46197302454) ? J'y ai pensé ! Mais elle coûte 160€ non programmée, et facilement 250 programmée spécialement pour ma machine ! Evidemment on trouve des affaires par-ci par là (en cherchant BEAUCOUP) et j'avais réussi à mettre la main sur un réparateur qui en vendait en stock limité pour 99€ programmée. Le problème c'est que c'est tout de même un prix pour ne même pas être sur que le problème vient de là (un réparateur pro prendra peut être le risque, lui, s'il pense pouvoir réutiliser cette pièce pour un autre client), qu'il faut ajouter le délais d'envoi + programmation (avec impossibilité de retourner la carte), les frais de ports et qu'après tout, un sèche linge qui a 10 ans et qui va certainement retomber en panne dans 1 an ou 2 ne mérite pas un tel investissement à mon avis.

Référence de la carte de commande (attention : non programmée spécialement pour ce sèche linge)

Tout ça pour dire qu'en même temps que je regardais distraitement les prix des sèches linge neufs, je réfléchissais (et cherchais sur le web) à des solutions. En lisant des forums, j'ai vu certains réparateurs incriminaient la carte électronique du détecteur d'humidité (et oui, il y a ça aussi dans ce sèche linge !). J'ai vérifié quelle était bien alimentée en 220V et que j'avais bien du 24V en sortie du transformateur. J'ai même testé sa sortie à l'oscilloscope : elle doit générer un signal carré dont le rapport cyclique varie en fonction de l'humidité du linge (je n'ai pas gardé les références des connecteurs malheureusement pour cet article). J'ai donc pu voir que c'était bien le cas avec un vêtement humide approché du capteur à l'intérieur du tambour.


Carte électronique du détecteur d'humidité
Plus généralement, et en désespoir de cause, je me suis intéressé aux capteurs, particulièrement à l'état de corrosion celui d'humidité (capteur : ref de pièce 692 sur le schéma éclaté du sèche linge dans le manuel de service que j'ai récupéré. On peut le passer au papier de verre si c'est le cas) et celui de température accessible depuis la plinthe face avant (capteur : ref de pièce 691 sur le schéma éclaté du sèche linge dans le manuel de service, il doit mesurer autour  de 10k ohms à l'ohmmètre).

Toujours rien. Comme j'ai fini par lire et relire les même conversations dans les forums de réparateurs qui conseillaient chaudement de nettoyer les chemins d'air à l'intérieur du sèche linge, j'ai fini par y mettre vraiment les mains (les ongles même, car il faut énormément gratter) en accédant par l'arrière sans les résistances chauffantes et par l'avant sans le condenseur ni le filtre du tambour. C'est pénible à faire mais ça a un sens : il se peut que la carte de commande pense que la température a été atteinte plus rapidement que prévu simplement parce que l'air qui devrait circuler et déplacer cette chaleur dans le tambour ne soit pas assez fort/rapide. Un des 2 capteurs de température se trouve sur la pièce que j'ai changé : le bloc résistances chauffantes (2x1300W) + Klixons de sécurité + capteur de température (l'autre capteur se trouve sur la face avant du sèche linge, j'en ai parlé plus haut). Si l'air chauffé par les résistance n'est pas évacué très vite dans le tambour, cela peut expliquer que ce capteur fausse la commande de carte qui croit que la température de séchage a été atteinte alors que simplement cette chaleur stagne au mauvais endroit.

Et... Bingo ! Après ce nettoyage (et le changement du bloc de chauffe pour 33€) le sèche linge fonctionne à nouveau. Mais pour combien de temps, ça rien ne le dit. Pas dit que j'y passe autant de temps la prochaine fois.

Au fait, j'ai pu récupérer le manuel de service ce qui donne par exemple la liste des erreurs (combinaisons de leds), la manip pour faire un reset et celle pour rentrer dans le mode service. Il va sans dire qu'à toutes les étapes de ma réparation j'ai tenté de faire des RESET à tout hasard (particulièrement après le changement du bloc chauffage), sans succès notables.






07 mai 2018

Réparer Google Maps quand il n'affiche plus de carte

La galère du jour : Google Maps n'affiche plus de plan sur mon navigateur Google Chrome. Je suis sur un ordinateur fixe, mais ça n'a surement pas d'incidence, le problème vient d'un bug de Google Maps sur Chrome spécifiquement.

Blank-Google-Maps-Chrome
Le bug de Google Maps avec la carte géographique absente

Symptôme


Je n'ai pris de copie d'écran mais c'est tout simple, quand on tape http://maps.google.com on obtient bien l'interface de Google Maps (la recherche d'adresse en haut à gauche par exemple) mais à la place de la carte géographique, on voit une grande surface couleur nacrée. Et on a beau recharger la page, la carte ne s'affiche pas...

06 mai 2018

2ème réparation d'une cafetière Nespresso Magimix M100





Aujourd'hui, nouvelle réparation d'une Nespresso Magimix M100. C'est ma 2ème (pour la 1ère, il s'agissait d'un problème de chauffe et d'un soucis d'extinction inopinée).

Symptôme

Il devient très difficile d'allumer la cafetière. Il faut appuyer sur le bouton de plus en plus fort et pas mal de fois avant d'y arriver.

06 janvier 2017

Réparation d'une cafetière Nespresso Magimix M100

Mon collègue André m'a passé sa cafetière Nespresso Magimix M100 (Ref 11256) en panne. J'imagine qu'il n'en avait plus besoin ou qu'il en était fatigué, car il m'a proposé de la garder pour moi si je la réparais. D'habitude, je préfère ne pas accepter car mon objectif est justement d'éviter que l'on rachète des appareils à chaque petite panne pour des raisons de lutte contre l'obsolescence programmée (société de consommation) et pour des questions d'environnement (kilos de déchets de l'ancien appareil, pollution par la production d'un nouvel appareil). Là, André en avait déjà racheté une alors...

Ce coup-ci, ma femme était plus motivée que moi : alors que l'on ne boit de café ni elle ni moi, elle trouvait que pouvoir offrir du bon café à nos amis de passage serait une bonne idée. Je m'y suis donc mis sans trop savoir quelle était la panne.

Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas fait énormément de photos de cette réparation alors je vais la détailler un peu moins et utiliser des photos trouvées ailleurs.

07 septembre 2016

Réparation d'un Sèche Linge Wirlpool AWZ9478

Depuis la naissance de mon 3ème enfant, j’avoue, j’ai acheté un sèche linge… Oui, j’aurais aimé éviter ça car cela consomme pas mal d’énergie (je pense en particulier au point de vue environnemental de la chose) alors qu’on peut aussi bien laisser sécher son linge en l’étendant, ce que l’on a toujours fait auparavant sans soucis. Mais cette fois, avec un bébé de plus, on n'avait plus la place d’étendre des vêtements en plus et la corvée d’étendre et ramasser le linge sec devenait trop fréquente aussi. Bref, depuis 7 ans notre sèche linge Whirlpool AWZ9478 permettant de sécher 8kg de linge à la fois nous a bien donné satisfaction jusqu’à cette rentrée. Sauf que là, on s’est aperçu qu’il ne tournait plus...

alt
Le Whirlpool AWZ9478

15 avril 2016

Réparation Lave vaisselle IKEA Whirlpool DWH B00W

Mes voisins avaient un souci avec leur lave-vaisselle encastrable IKEA. Il restait bloqué à l'étape du lavage.

Symptômes

Pas de bruit de moteur pendant l'étape du lavage. 

Tests

J'ai couché le lave-vaisselle sur le coté après l'avoir désencastré (bien galère ça, il faut le tirer mais sans avoir de prise nulle part...). Puis j'ai enlevé le fond, qui est en fait une réserve d'eau en cas de fuite avec un capteur de débordement (en fait un flotteur en polystyrène). et j'ai commencé à m'intéresser à la pompe de cyclage, celle qui est couplée avec la résistance chauffante.

20 octobre 2015

Jailbreak ios9

Et voilà la saison du traditionnel jailbreak de nos iPhones, iPads ou autres.

C'est plus ou moins compliqué chaque saison. En gros cette fois, avec pangu9 ça peut aller mais il y a des pièges. D'autres années par exemple , pour ios6 ou 7 je ne sais plus, il suffisait d'aller sur une page web avec le navigateur Safari et hop c'était fait. 



Cydia 
Pour rappel, si on jailbreak son iOS, on installe une application nommée Cydia qui permet ensuite d'installer des tonnes de tweaks : petits programmes créés par des développeurs indépendants qui modifient le système, ajoutent des fonctionnalités ou tout simplement sont de vraies apps mais qui ne sont pas validés par Apple. En plus, certaines applications sont elles même des magasins d'applications (Appcake, Zeusmos, Vshare,anciennement Installous) et permettent d'installer gratuitement des applications de l'Appstore gratuitement (piratées donc).